Court-métrage | Youmeco | Laboratoire Audiovisuel Itinérant

L’urgence de ralentir est plus que nécessaire ! Je dénonce cette société complètement déconnante, sa course effrénée à la compétition, c’est encore un truc pour désunir…
Le paraître, la sur-consommation, la concurrence, le bling-bling, le m’as-tu vu, induisent des comportements de plus en plus névrotiques, frauduleux et chaotique. Stop ! Aux jeux de pouvoir et d’égo ! Il est plus que nécessaire de revenir à de vraie valeur de partage, du respect du vivant, et de la nature !

The Last One ! Un court métrage fictif s’inspirant du contexte actuel (1er confinement 2020). A l’origine quatre capsule dont l’optique était de poursuivre une passion et d’exprimer ma créativité, tout en m’améliorant dans la prise de vue (solo) et le montage. Pas de scénario juste un élan de créer. Chacun son cinéma, voilà le mien.

« Le virus mute, se propage et se transmet à tout allure. L’incubation est plus importante que ce qui nous à été indiqué. L’acharnement se poursuit pour trouver de la nourriture et pas n’importe laquelle… tous les moyens sont mis en œuvre pour retrouver cette malbouffe tant aimée qui nous permet d’aller au plus vite dans nos actes de la vie quotidienne… »

Un adolescent, un adulte, après une succession d’allers et retours s’installe un étrange dialogue.

Sélectionné et programmé au 39ième festival Psy de Lorquin organisé par le Centre national audiovisuel en santé mentale (CNASM)

Un regard de ce qu’est le Cambodge en 2014 sur l’île de Koh Rong Samloem pour la première partie. Une île paradisiaque où l’envers du décor est aussi incroyable que le revers d’une médaille. La deuxième partie est filmée au marché aux crabes de Kep.

Tout est équilibre
Stone Balancing par Michel Meyer