In-Out / L’âme en mouvance

IN SITU / L’âme en mouvance.

 

Découvrir les photographies de Michel Meyer, Alsacien installé depuis plus de dix en Cévennes ; c’est faire un voyage, ou plutôt, embarquer dans des univers profonds et oniriques, esthétiques et courageux. Un sentiment de curiosité vous prend pour chaque univers montré, puis peu à peu, des lignes se dessinent qui montrent des explorations, des mondes se rattachant à un thème, qui vont de l’intimité du photographe au monde extérieur. Celui-ci est capté dans l’urgence, dans le déplacement, dans sa beauté et son étrangeté, faisant état des traces de vie, des rapports avec la nature, avec les couleurs, les éléments. On est touché, on est intrigué et finalement on a du mal a se séparer de quelques unes de ses œuvres, qu’on a envie de prendre avec soi, car elles nous parlent à l’âme, au cœur à l’expérience que l’on a soi même du monde : c’est le talent. Ce qui permet à cet artiste, photographe autodidacte de 40 ans, d’entrer dans votre sensibilité, selon les images, avec douceur, ou humour, ou bien encore sensualité ou surprise, enfin avec émotion… Il photographie la vie, il met en scène. Il nous le dit avec des mots humbles, comme une confession « c’est mon cheminement, ce que je suis, la première étape, c’est moi mis en scène, un peu comme une autodérision, je veux aller plus loin » Et en effet il va plus loin, il nous fait rêver, il nous invite à entrer, avec délicatesse. Les portraits sont vibrants, les paysages sont vus comme au premier jour, neufs, habités, …

Note de l’auteur : 

Le début de ce projet photographique a commencé en 2007.  Cela s’est imposé naturellement à défaut d’avoir un « sujet » avec qui travailler et toutes les contraintes que cela implique, en temps, en organisation et en moyen. J’ai gardé à l’esprit que l’axe prioritaire était la spontanéité de la prise de vue, comme pour surprendre le temps et laissé l’intemporalité faire le reste. Progressivement, cela a pris forme et un univers s’est installé.
Parfois il se détache de la situation réelle et raconte tout autre chose.
Je suis donc passé de l’autre côté de l’objectif. Dans un rôle à la fois d’acteur et de scénariste. La créativité et l’inspiration m’ont vite saisi. Progressivement cela est devenu un réel moyen d’expression, une émotion à formuler, à retranscrire, un exutoire !
Les premiers essais étaient sous forme d’autodérision. Puis j’ai voulu retranscrire quelque chose de plus authentique et moins superficiel. Pour cela, je l’ai puisé dans mon exil, dans l’abandon et l’errance, afin de dénouer et renouer de manière intuitive et mystique ce en quoi je crois. Entre fiction et sensation onirique, cela débouche également à capter les mouvements de l’âme.
Avec cette force, cette présence qui caractérise ma façon de photographier, relation perpétuelle entre le dedans et le dehors, je me suis invité à un voyage au travers de qui je suis. J’ai voulu incarner le miroir de mes tumultes, de mes joies, qui m’ont traversé. Cela résonne et raisonne encore en moi comme des instants antérieurs à une autre vie, libre de conjuguer avec les éléments extérieurs pour retrouver une liberté parfois perdue, une paix avec soi. Partant du principe que je n’ai rien à démontrer et ne cherchant pas à plaire dans
une certaine esthétique, l’intention première est de montrer une beauté intérieure de l’âme.

C’est une invitation au dialogue, à l’échange par le corps et un voyage par l’esprit.

Bon voyage !

 

© 2007 – 2011 | Michel Meyer | +33 6 224 224 55 | contact@michel-meyer.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *