Auto d’être à cœurs !?

Nous sommes des autodétraqueurs.

Notre roguerie aussi lumineuse soit-elle
Ne reflètent pourtant que nos ombres
Si bien feinter en fermant des yeux
Ou en détournant le regard
Fuyons dans nos chimères
Nourrissant faux-semblants
Continuons à nous méprendre
Au creux de nos orbites
Les éclipses solaires révèlent
Des auto-saboteurs que nous sommes
Guidés par nos plus grandes illusions
Generation bit 2.0 tombé dans la facilité
D’exprimer, smileytiser nos ressentis
Les maux cœurs sont en chœurs
Tel des blogueurs de l’illuminati
Assoiffés à nous vampiriser
Prônant vérité emplit de velléité
Tronquons-nous les uns et les autres
Tout en affichant notre plus grand sourire
Pré dateurs et décadents que nous sommes
Nous pouvons toujours le nier…
Notre soif de re-con-naît-sens en l’absolu

light painting © mm 2017

Tel un immense serpent se mordant la queue…
Créant un vortex de stupéfactions.
Nous disparaissons prétextant aucune peur ;
Fruit de nos injonctions
Alors, allons voir ce qui sommeil
Là, sous nos attributs
Nous sommes tous pareils
Putréfaction
C’est à celui qui tranchera au bénéfice du doute
Sans craindre d’être lapidé par ses aïeuls
Qui sont tous aussi dégénérés qu’éphémères

D’oser accepter au grand jour notre héritage; la noirceur.

© mm 2017